El port de la Selva

El port de la Selva

2 Propriétés à el Port de la Selva

Arranger par

Port de la Selva – résidence secondaire sur...

el Port de la Selva

    • 198 m2
    • 277 m2
    • 3
  • 750.000

Résidence avec local commercial au Port de la...

el Port de la Selva

    • 300 m2
    • 70 m2
    • 6
  • 695.000

Informations de El port de la Selva

Des roches dénudées, une végétation rare, des cultures en terrasses, quelques pins, des oliviers de-ci de-là, des routes poussiéreuses, des maisons blanches, une mer bleue, des bateaux de pêcheurs, des filets étendus au soleil : Port de la Selva en juillet. Port de la Selva est situé dans l’ombre de Cadaqués, symbole de glamour et de prestige sur la Costa Brava. Directement de l’autre côté du parc naturel Cap de Creus, Port de la Selva est resté un petit village de pêcheur jusqu’à nos jours. Zone touristique depuis les années 1960, Port de la Selva peut encore s’enorgueillir d’une certaine tranquillité le lundi matin à 10 h.  

La petite plage est moyennement fréquentée. L’eau dans le bassin du port est cristalline et il est possible d’y compter les poissons.
Port de la Selva et le charme du paysage environnant ont attiré écrivains, intellectuels et artistes. Des poètes catalans comme Alexandre Plana, Tomàs Garcès, Josep M. de Sagarra et J.V. Foix entre autres y ont séjourné. Mais on y voyait aussi Garcia Lorca et Dalí au café discutant ensemble. Le personnel était certainement plus aimable en ce temps-là. 

De petites maisons blanches sont bâties autour du port, rangées les uns à côté des autres, dotées de ruelles étroites et pavées grimpant vers l’église. La chaleur nous oblige à avancer à l’ombre des maisons. Les quelques boutiques que nous voyons proposent principalement des spécialités. Les touristes sont des Français ou des Catalans des villes environnantes.

Le port de pêcheurs de Port de la Selva fait partie des plus réputés de la province. Nous nous renseignons à l’office de tourisme de l’heure d’arrivée des pêcheurs au port. Ils seront de retour à 17 h pour la criée. Nous avons donc le temps d’aller faire un tour à La Selva de Mar, un vieux village à 2 km dans la montagne.


Autrefois, Port de la Selva faisait partie du petit village moyenâgeux de La Selva de Mar. Seules des cabanes renfermant le matériel des pêcheurs se dressaient sur la plage.
Petit à petit un village s’est développé autour du port. En 1725, la première église a vu le jour et en 1787 le roi Charles III a promulgué l’indépendance des lieux par décret.
La Selva de Mar, en dessous du cloître de Sant Pere de Rodes a préservé son charme des temps passés. On y vivait jadis de la vigne et des oliveraies ou de la pêche. De nos jours, les belles demeures anciennes en pierres ont été restaurées et servent de résidences secondaires où abritent des restaurants. 

A Port de la Selva, la Tramontane descendant des Pyrénées souffle en direction des terres, en raison de la situation géographique de la baie, ce qui présente un avantage pour les surfeurs, qui n’ont pas à craindre comme dans la baie de Roses à être dévié de leur trajectoire. Toutefois, Port de la Selva n’est pas recommandé aux surfeurs débutants. En cas de Tramontane même « normale », les vagues peuvent atteindre dans la baie deux mètres de haut.